FANDOM


Voir Hiéroglyphes pour les symboles égyptiens qui apparaissent lorsque le compteur arrive à zéro.

Counter 108

Le compteur à 108 minutes

Avant son implosion, dans ...et mourir seul, la troisième station du Projet DHARMA, le Cygne, contenait un compteur connecté à l'ordinateur de la station comptant à rebours 108 minutes.
Ce compteur ne pouvait être réinitialisé uniquement qu'en entrant les Nombres dans l'ordinateur de la station et en appuyant sur le bouton.
Ne pas entrer les Nombres dans les dernières 4 minutes du compte à rebours entraînait le déclenchement d'une alarme sonore qui durait le temps que le compteur atteigne zéro. L'alarme s'arrêtait alors et les nombres du compteur étaient remplacés par des hiéroglyphes égyptiens blancs et rouges. Simultanément, une voix enregistrée répétaient « System failure » (défaillance système) dans les hauts-parleurs de la station.

Le compte à reboursModifier

Scenesfromorientationfilm2

Réinitialisation du compteur décrit dans le film de présentation du Cygne

La procédure de réinitialisation du compteur a été décrite pour la première fois par Marvin Candle dans le film de présentation du Cygne. Candle n'a toutefois seulement mentionné que, depuis qu'un « incident » s'est produit, le protocole d'appuyer sur le bouton pour réinitialiser le compteur devait être respecté.

Dans les flashbacks de Desmond, la fonction réelle du compte à rebours a été révélée. Kelvin expliqua que l'incident était une fuite du Cygne entraînant une accumulation d'énergie électromagnétique qui a eu des effets dévastateurs. Ainsi, le compte à rebours représente la limite de temps maximum pour une accumulation de charge « sûre ».


Fonctionnement normalModifier

Zero Count

Le compteur arrivant à zéro

Le compteur a été réinitialisé régulièrement toutes les 108 minutes par différentes personnes se trouvant sur l'île, avant et après le crash, via la procédure connue comme « appuyer sur le bouton ». Comme l'a révélé Locke, dans Message personnel, le compteur ne pouvait pas être réinitialisé tant que 104 minutes ne s'étaient pas écoulées, puisque c'était le seul moment où l'ordinateur acceptait la saisie.
Ainsi, les 4 dernières minutes du compte à rebours, après que l'alarme commençait à retentir, était l'intervalle de temps normal pendant lequel on pouvait réinitialiser le compteur.


Suite d'évènements conduisant à la défaillanceModifier

Locke Numbers

Locke tentant de forcer le code dans l'ordinateur, pour arrêter la première suite d'évènements dont les survivants ont été témoins

Manquer d'appuyer sur le bouton avant que les 4 minutes du compte à rebours ne s'écoulent entraîne la suite d'évènements suivante :

  • Quand le compteur affiche 4 minutes, un signal d'alarme régulier retentit et se répète pendant 3 minutes.
  • Quand le compteur affiche 1 minute, un signal d'alarme perçant retentit et dure 50 secondes.
  • Quand le compteur affiche 10 secondes, le même signal d'alarme retentit pendant 20 secondes, à un niveau sonore plus élevé.
  • Pendant les 10 dernières secondes, des hiéroglyphes égyptiens pivotent à la place des chiffres du compteur.
  • À la fin des 10 secondes, l'alarme s'arrête et tous les hiéroglyphes sont immobiles.
  • Le signal d'alarme est immédiatement remplacé par une voix enregistrée répétant « System failure ».
  • On entend tout de suite après le bruit d'une accumulation de charges électriques, ce qui conduit au reste des effets de la défaillance système.

Apparemment, le compteur peut être réinitialisé durant tous ces évènements. Néanmoins, dés que la défaillance système a commencé, le compteur devient vite inutile à cause de la puissante attraction électromagnétique.

La première occurrence des évènements conduisant à une défaillance a été révélée dans un flashback de Desmond, ce qui entraîna la première défaillance système. Après avoir pénétré dans la Trappe, les survivants ont rencontré cette enchaînement lors de deux autres incidents, avant que le dernier incident ne se termine par la deuxième défaillance système et l'implosion du Cygne.


Premier incident (flashback)Modifier

Compteur

Les hiéroglyphes figés, tels que les a vu Desmond

Dans Vivre ensemble..., les flashbacks de Desmond révélèrent un précédent incident où les hiéroglyphes sont restés immobiles pendant un long moment. À ce moment là, les hiéroglyphes furent accompagnés d'une grande accumulation de charges électriques, augmentant au fil du temps et causant des secousses dans toute la pièce de l'ordinateur, pendant que le signal d'alarme « System failure » continuait de retentir. Comme Desmond a réussi désespérément à entrer les Nombres alors qu'il faisait face à un écran envahi de notifications d'une défaillance système, l'accumulation de charges électriques s'est arrêtée et les choses sont revenues à la normale. Néanmoins, quand il analyse plus tard le listing de la Perle pour ce moment, Desmond arrive à la conclusion que la défaillance système qu'il a rencontrée est apparemment la cause du crash du Vol 815.


Deuxième incidentModifier

Flipping Hieroglyphs

Hiéroglyphes pivotant sur le compteur

Dans Un des Leurs, Jack retient Locke d'appuyer sur le bouton avant que le compteur n'atteigne zéro. Une fois zéro atteint, quatre hiéroglyphes commencèrent à apparaître : trois symboles rouges sur fond noir à la place des minutes et deux symboles noirs sur fond rouge à la place des secondes. Les symboles se sont immobilisés consécutivement, avec un intervalle de temps d'à peu près une seconde entre chaque, accompagnés par de bruyants cliquetis mécaniques. Locke réussit finalement à utiliser ce petit laps de temps pour utiliser le bouton, avant que les cinq symboles ne soit tous figés. En appuyant sur le bouton, le compteur a été immédiatement réinitialisé à 108 minutes, après que seuls quatre des cinq hiéroglyphes eurent été visibles.


Troisième incidentModifier

Locke Untrapped

Locke regardant le compteur réinitialisé, après le verrouillage

Quand Locke se retrouve bloqué sous la porte anti-souffle dans Bloqué ! il demande à Ben, qui avait alors été capturé et enfermé dans le Cygne par les survivants, d'appuyer sur le bouton. Alors qu'il était toujours piégé, Locke entend l'alarme qui se déclenche une minute avant zéro suivie par le son des glyphes qui pivotent. Après quelque temps, on entend le bruit de l'accumulation de charges électriques. Une fois que la porte anti-souffle se lève, Locke constate que le compteur affiche 107:00.

Plus tard, dans une conversation qu'il a avec Locke, Ben confirme qu'il a vu des images rouges pivoter qui « ressemblaient à des hiéroglyphes ». Néanmoins il nie avoir appuyé sur le bouton, une déclaration que nous pouvons facilement réfuter maintenant, quand on connaît l'amplitude des incidents de la défaillance système qui ont été révélés par la suite.


Dernier incidentModifier

Countdown-destroyed

Le compteur tordu avant l'implosion du Cygne

À la fin de Vivre ensemble..., la détermination de Locke à tester les effets du bouton conduisent à la deuxième et dernière défaillance système du Cygne. Cet incident compte la plus longue période pendant laquelle les hiéroglyphes sont visibles. Les hiéroglyphes sont alors écrasés dans le métal du compteur qui implose, quelques instants avant que Desmond n'active le système de sécurité, conduisant à l'implosion intégrale du Cygne.


AnecdotesModifier

  • Dans 108 minutes, après que Jack ait réinitialisé le compteur à 108 minutes, il ne faut rien de plus que 35 secondes avant que 107 apparaisse.
  • Le signal sonore de l'alarme pour les 4 minutes est le son d'un lecteur de codes à barres d'un supermarché. Les monteurs son sont allés dans plusieurs magasins avant de trouver le bon échantillon à utiliser.

Liens externesModifier

Voir aussiModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard