FANDOM


Des voyages spatio-temporels ont pu être effectués grâce aux propriétés électromagnétiques uniques de l'île.

PhénomèneModifier

Le Dr Edgar Halliwax explique dans le film de présentation de l'Orchidée que les propriétés électromagnétiques uniques de l'île ont créé une sorte d'effet Casimir, qui est à l'origine d'une poche de matière exotique permettant de voyager dans l'espace-temps. (Ceux qui restent (2/3))

Effet Casimir

Illustration de l'effet Casimir.

Mise en œuvre scientifiqueModifier

L'effet CasimirModifier

L'effet Casimir est une force attractive due aux fluctuations quantiques du champ électromagnétique dans le vide. L'effet Casimir est expérimentalement vérifié en utilisant dans le vide deux plaques parallèles conductrices et non chargées. L'énergie entre ces deux plaques se calcule en tenant compte uniquement des photons dont les longueurs d’onde divisent exactement la distance entre les deux plaques. Plus les plaques sont proches, moins il y a de photons pouvant exister entre ces deux plaques car sont exclus les photons dont la longueur d’onde est supérieure à la distance entre ces deux plaques. La valeur de l'énergie obtenue est donc négative par rapport à l'énergie du vide. On a donc une force attractive entre les deux plaques qui tendent à se rapprocher.

Trou de ver

Un trou de ver dans un espace à 2D.

La matière exotiqueModifier

L'effet Casimir pourrait ainsi être utilisé pour produire une poche de matière à énergie négative, appelée « matière exotique ». En accumulant une telle matière, on peut en principe élaborer un trou de ver, car pour rester ouvert il requiert moins d'énergie que le vide quantique. Un trou de ver est une connexion reliant un trou noir à un trou blanc situés à deux endroits différents de l'espace-temps, le trou blanc expulsant toute la matière absorbée par le trou noir. Traverser un trou de ver reviendrait donc à emprunter un raccourci menant d'un point de l'espace-temps à un autre.

 Pour une explication plus approfondie sur ce sujet, voir ce dossier de Futura-Sciences : 
Singularités, trou de ver et voyage spatio-temporel, en particulier la page 8.

OccurrencesModifier

Pendant le Projet DHARMAModifier

Voûte de l'Orchidée

La voûte de l'Orchidée.

Le Projet DHARMA a construit au sein de la station Orchidée une voûte près de la poche de matière exotique et l'a utilisée pour conduire des expériences en matière d'espace-temps. Par exemple, dans le film de présentation de l'Orchidée, le Dr Edgar Halliwax s'apprête à faire la démonstration d'un lapin voyageant 100 ms dans le futur. (Ceux qui restent (2/3))

Il semblerait que le Projet DHARMA ait une fois utilisé un ours polaire pour tourner la roue gelée. En effet, un cadavre d'ours polaire du Projet DHARMA a été retrouvé en 2004 en plein désert tunisien. Selon Charles Widmore, le désert tunisien est le point de « sortie » de l'île pour celui qui tourne la roue. (Enfin les secours ?)

Après le Projet DHARMAModifier

En décembre 2004, Ben accède à un tunnel caché derrière la voûte de l'Orchidée et permettant d'accéder à une petite pièce où se trouve une roue gelée. Lorsque Ben tourne cette roue, un flash d'une grande intensité lumineuse accompagné d'un bourdonnement assourdissant envahit l'île, qui disparaît alors soudainement, laissant derrière elle une onde de choc se propageant à la surface de l'océan. Suite au flash lumineux, Ben réapparaît dix mois plus tard en plein désert tunisien. (Ceux qui restent (3/3) ; De nouvelles règles)

Ben DonkeyWhel

Ben tourne la roue gelée.

Contrairement aux Autres qui se sont déplacés avec l'île, les survivants, Juliet et les membres du cargo voyagent dans le temps à plusieurs époques successives. À chaque déplacement, ces derniers voient un nouveau flash apparaître et les objets qui les entourent voyagent dans le temps avec eux, comme par exemple le Zodiac ou la boussole de Richard. (Les Exilés)

Locke décide de se rendre à l'Orchidée dans le but de stopper ces flashes. Il descend au fond du puits menant à la roue où il peut voir que cette dernière est désaxée. Son instabilité provoque ainsi les voyages dans le temps successifs. En poussant légèrement la roue, Locke la remet dans son axe, provoquant un dernier flash lumineux et mettant fin à ce phénomène. Locke se retrouve alors en octobre 2007 dans le désert tunisien. De leur côté, les survivants restés sur l'île sont coincés en 1974, date à laquelle les a transportés le dernier flash. (Retour à l’Orchidée ; La Vie et la mort de Jeremy Bentham ; Monsieur LaFleur)

Le 23 novembre 2007, lorsque les survivants reviennent sur l'île à bord du vol 316, un flash se produit à proximité de l'île et transporte Jack, Kate, Hurley et Sayid en 1977, rejoignant ainsi l'époque à laquelle vivent les autres survivants qu'ils avaient quittés en décembre 2004. Sun est la seule à ne pas voyager dans le temps et atterrit sur l'île tout comme le reste des passagers du vol. (Le Vol 316 ; Namasté)

En 1977, Daniel convainc Jack de détruire la poche électromagnétique du Cygne en faisant exploser une bombe à hydrogène afin de changer le cours du temps. Mais finalement, l'explosion de la bombe ne fait que libérer l'énergie, provoquant un nouveau flash lumineux qui renvoie les survivants dans le présent, à l'époque où Sun a atterri avec le vol 316. (Au bout du voyage (2/2) ; On efface tout…)

ConséquencesModifier

En fictionModifier

Les avancées scientifiques actuelles sur le sujet ne permettent pas de prévoir les conséquences d’un voyage spatio-temporel. De nombreux scientifiques et auteurs de science-fiction ont toutefois apporté des théories et idées sur ce qui pourrait se passer. On retrouve en général les questions suivantes :

  • Peut-on changer le cours du temps ?
Cette question sépare le plus les visions du phénomène. On retrouve principalement deux écoles : d'une part, ceux qui prétendent qu’une personne voyageant dans le temps modifie dès lors l’Histoire, et d'autre part, ceux qui considèrent qu'on ne peut rien changer étant donné que c'est ce qui s'est toujours passé.
Le premier point de vue fait alors apparaître des paradoxes (comme le paradoxe du grand-père) et nécessite l'émergence d'une réalité alternative. La question est alors de savoir si l'on atterrit dans un univers parallèle ou bien si l'on crée soi-même un univers parallèle.
Quant au second point de vue, il implique la conception d'un univers unique et « figé » en tout point de l'espace-temps, où tous les évènements s'enchainent de manière cohérente, sans toutefois être liés de cause à effet (voir le paradoxe de l'écrivain).
Exemples célèbres des différents points de vue :
  • changement du cours du temps possible :
    • création d’une réalité alternative : Dragon Ball Z (avec Trunks), les comics MARVEL ;
    • arrivée dans une réalité alternative : Retour vers le Futur, Fréquence Interdite, Terminator (on empêche la création de Skynet), L’Effet papillon, Harry Potter iii (Buck sauvé), Stargate SG·1 (épisodes 2010, Retour vers le Futur et Stargate : Continuum) ;
  • changement du cours du temps impossible : Terminator (père de John Connor), The (X) Files (épisode Aux Frontières du jamais), Harry Potter iii (Harry effectue un Patronus), Stargate SG·1 (épisode 1969), La Machine à explorer le temps de Wells, LOST.
  • Le voyage est-il également spatial ?
Le fait de se déplacer seulement sur l’axe du temps semble problématique : la Terre tournant sur elle-même et autour du Soleil, le tout dans la Voie Lactée en mouvement… le voyageur a de grandes chances de se retrouver à un endroit différent de là où il est parti (en se plaçant d'un point de vue extérieur).
En se plaçant du point de vue du voyageur dans le temps, voici quelques exemples :
  • on atterrit là où on est parti : Retour vers le Futur, La Machine à explorer le temps de Wells, Terminator, L’Effet papillon, Harry Potter iii, LOST ;
  • on atterrit ailleurs que là où on est parti : Dragon Ball Z, LOST (Ben dans De nouvelles règles).

Dans LOSTModifier

Desmond et Daniel au Cygne

Desmond et Daniel devant le Cygne.

Changer le cours du tempsModifier

Daniel explique que les voyages spatio-temporels ne permettent pas de changer le cours des choses, autrement dit il n'y a pas d'univers parallèles : « ce qui est arrivé, est arrivé ». Cependant, après avoir voyagé dans le temps, il rencontre Desmond devant le Cygne et lui dit qu'il est unique et miraculeusement spécial car les règles ne s'appliquent pas à lui. Effectivement, début novembre 2007, ce dernier se souvient soudainement de cette conversation qu'il a pourtant eu trois ans plus tôt, comme si ses souvenirs venaient d'être changés par le voyage dans le temps de Daniel. De plus, à la fin de cette conversation, il arrive à percevoir le son accompagnant le flash de lumière blanche qui transporte Daniel à une autre époque. (Les Exilés)

Jack lâche la bombe

Jack s'apprête à lâcher la bombe.

Après avoir fait des recherches à Ann Arbor au sein du Projet DHARMA, Daniel revient sur l'île en 1977 et convainc Jack qu'ils peuvent changer le cours des choses en empêchant l'Incident de se produire. Pour cela, il compte détruire la poche électromagnétique en faisant exploser une bombe à hydrogène. Ainsi, le Cygne ne serait jamais construit et le vol 815 ne se crasherait pas sur l'île. Jack parvient à lâcher la bombe dans le puits foré au-dessus de la poche mais elle n'explose pas. Juliet est alors emportée au fond du puits par des chaînes puis réussit à frapper la bombe. Un nouveau flash lumineux survivent alors, qui renvoie finalement les survivants dans le présent, en 2007. On peut donc en déduire que l'explosion de la bombe a libéré l'énergie électromagnétique sous-jacente, faisant ainsi de nouveau voyager dans le temps les survivants. Ils n'ont par conséquent pas pu changer le cours du temps et provoquer, sans le vouloir, ce que le Projet DHARMA a plus tard appelé l'« Incident ». (Le Facteur humain ; Au bout du voyage (2/2) ; On efface tout…)

Apparition de symptômesModifier

Une conséquence de ces voyages dans le temps successifs est l'apparition chez les personnes de saignement du nez, perte de mémoire, vertige, double vision et évanouissement. Selon Daniel, il s'agit d'un problème neurologique venant du fait que le cerveau n'arrive plus à percevoir le temps. Les symptômes apparaissent d'autant plus rapidement que la personne est restée longtemps sur l'île. Daniel pense que ceci est lié à une certaine durée d'exposition. (Le Petit Prince)

Charlotte, particulièrement concernée par ces symptômes, finit par être soumise à des bonds de sa conscience dans le temps, similaires aux effets secondaires expérimentés par Desmond lorsqu'il quitta l'île. Elle a également une forte crise de toux avant de mourir auprès de Daniel. (Retour à l’Orchidée)

AnecdoteModifier

Dans l'épisode Le Facteur humain, on peut apercevoir chez Daniel le numéro d'août 2003 du magazine Wired sur le canapé où s'assoit Charles Widmore. Dans ce numéro, se trouve un article consacré aux voyages dans le temps où il est notamment question d'effet Casimir. De plus, c'est cet article qui permit de trouver la solution à l'énigme du numéro de mai 2009 révélant l'identité du dieu représenté par la statue (voir la section Énigme de Wired).

Voir aussiModifier

Questions sans réponseModifier

Questions sans réponse
  1. Ne pas répondre aux questions ici mais dans la page de théories.
  2. Laisser les questions ouvertes et neutres, ne pas suggérer de réponses.
Pour les théories des fans sur ces questions sans réponse voir la page de théories de cet article.
  • Pourquoi les survivants, Juliet et les membres du cargo ont-ils subi un déplacement différent de celui de l'île, des Autres et de Sun ?